TÊTES DE MORT ET OKUDA SAN MIGUEL

L’art d’Okuda San Miguel
autour des crânes et têtes de mort

La géométrie coloriste est la marque d’Okuda San Miguel (Óscar San Miguel-1980, Santander) et on le voit chaque fois qu’il en a la chance. Comme lorsqu’à l’été 2017, on lui a demandé de peindre la façade d’un château français du XIXe siècle. L’œuvre s’appelle Skull Mirror et est peinte sur la façade du Château de La Valette, dans le Val de Loire (France).

graffiti-tetedemort-3
graffiti-tetedemort-2
graffiti-tetedemort-1

Cet ouvrage illustre le changement de la perception de l’art urbain depuis son origine. A tel point que la société de représentation et de gestion culturelle qui travaille avec Okuda, Ink & Movement (IAM) n’y arrive pas. Depuis plus de 10 ans, ils transforment l’espace public en collaboration avec des institutions publiques, des particuliers et même des marques, qu’ils décrivent comme les “mécènes” du XXIe siècle, car ils misent de plus en plus sur la liberté créative.

Art Madrid a également eu la collaboration exclusive d’Okuda San Miguel grâce à son œuvre Grey Skull. Comme chaque année, Art Madrid choisit un artiste dont le travail représente l’innovation, l’expérimentation et la recherche de nouveaux langages plastiques pour être l’artiste invité du salon. Dans les éditions précédentes, Art Madrid a collaboré avec des noms exceptionnels comme Ouka Leele, Riera i Aragó ou l’incontournable Carmen Calvo et pour la 13ème édition, l’organisation voulait avoir un symbole universel signé de la main de l’un des artistes urbains les plus internationaux, Okuda San Miguel.

mickeymouse-tetedemort

Représentant du “nouvel art contemporain” pour Okuda San Miguel, le crâne est un élément artistique qui s’est répété tout au long de sa carrière. Avant même d’entrer dans son univers géométrique caractéristique, le crâne était déjà là, de sorte que le style propre à Okuda s’est développé parallèlement à la façon dont cette icône ou symbole historique a changé dans ses œuvres. Cette pièce est aussi une métaphore du capitalisme et de ses outils d’endoctrinement dès la petite enfance, car elle est associée à l’image de Mickey Mouse. Une œuvre qui englobe toute une philosophie de vie et une déclaration d’intentions.

Une autre des collaborations d’Okuda San Miguel où il montre sa prédilection pour les crânes est avec la bijouterie espagnole “Suarez”. Une série de bijoux super exclusifs qui, loin des lignes raffinées et simples auxquelles nous sommes toujours habitués, ont donné forme à une collection limitée avec de grands volumes, notre pièce préférée : une super bague crâne qui est la plus cool.

bague-tete-de-mort

une bague en or rose avec saphirs multicolores, rubis et diamants est, en plus de la bague définitive à tête de mort et super cool une véritable œuvre d’art. IAM SUAREZ d’Okuda San Miguel – c’est ainsi que s’appelle la collection – est précisément ce dont il s’agit : une reconstruction à petite échelle (sous forme de bijoux) de certaines des œuvres les plus iconiques de l’artiste Santander.

Enfin, une autre collaboration d’Okuda San Miguel autour des têtes des mort nous emmène à l’atelier parisien de l’artiste Harow. Harow et son équipe créent des produits qui sont un mélange parfait d’art et de design. Chaque œuvre est d’abord considérée comme une œuvre d’art, puis transformée en objet fonctionnel par un processus créatif entièrement artisanal. Dans cet esprit, Harow a contacté By Night Gallery pour proposer une réinterprétation extérieure de sa pièce emblématique : Skull Chair. Les invités pour le réaliser étaient Okuda San Miguel et son studio de création Ink and Movement, avec lequel la galerie française avait déjà collaboré à des projets antérieurs (Skull Mirror, La Joconde…).

fauteuil-tetedemort

La conception et la fabrication du Skull Chair a été réalisée par Harow dans son atelier en France, et après il s’est rendu à Madrid où Okuda a fini par le peindre à la main et personnaliser le coussin qui l’accompagne avec son style particulier. C’est fabuleux quand deux des créateurs les plus connus aujourd’hui, unissent leurs esprits et joignent leurs mains pour créer une pièce aussi unique que celle-ci. Le résultat est vraiment spectaculaire.